L'Handicap et le monde du travail

Publié le par Delphine du blog des salariés

 

handicap_travail.jpgLe saviez-vous ?

L’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées relèvent de différents acteurs, à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise.

A l’extérieur de l’entreprise, plusieurs organismes peuvent aider à l’insertion des travailleurs handicapés, tels que les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH), le réseau des structures d’insertion (CAP Emploi et SAMETH), ou encore les agences régionales pour l’amélioration des conditions de travail (ARACT).

Au sein de l’entreprise, la direction, les ressources humaines, l’encadrement, les membres du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), les représentants du personnel, les services de santé au travail (médécin du travail) et les services sociaux (Caisses Régionales d'Assurance Maladie) ont un rôle à jouer.

 

Aujourd’hui, il est difficile d’évaluer le nombre de personnes handicapées, notamment dans le monde du travail : variabilité des terminologies utilisées, proportion importante de salariés en situation de handicap mais non identifiés en tant que travailleurs handicapés… Il peut y avoir plusieurs explications à cela : déni de la situation, manque d’information sur la possibilité de reconnaissance en tant que travailleur handicapé, crainte d’être stigmatisé.

 

Pourtant, le principe de non-discrimination des salariés handicapés est une obligation pour l'entreprise. Il repose sur la mise en œuvre de moyens appropriés permettant l’égalité de traitement : aménagements des situations de travail, adaptation des outils et des équipements, accompagnement individuel… Le handicap ne doit pas empêcher un salarié d'accéder à un emploi, ni d'évoluer professionnellement. Seules ses compétences doivent être prises en compte. La loi précise que ces mesures ne devront toutefois pas constituer une « charge disproportionnée » pour l'employeur.

Depuis février 2005, la loi française définit ce qu’est le handicap. Cette définition légale a été intégrée dans le Code de l’action sociale et des familles (Article L. 114 du Code de l’action sociale et des familles) : « Constitue un handicap, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

 

Quelques chiffres
Le handicap peut aussi résulter d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle. Environ 20 000 victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles en 2004 garderont une incapacité permanente partielle supérieure à 10 % (d’après les statistiques financières de la Caisse nationale de l’Assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) pour le régime général).

Données intéressantes (issues du dossier de presse « Un parcours professionnel pour chaque personne handicapée» du ministère chargé du Travail, novembre 2006) :

  • 680 000 personnes handicapées sont en activité en 2005.
  • Environ 15 % des actifs handicapés travaillent en milieu protégé (Centres d’aide par le travail ou CAT, devenus Établissements ou services d’aide par le travail ou ESAT)

 

Il existe également une enquête DARES datant de mai 2004, conduite par le ministère chargé du Travail, portant sur la perception du retentissement du travail sur la santé :

  • Une personne sur 4 déclare un problème de santé ou un handicap (soit environ 9 millions de personnes sur 38 millions).

  • 20 % des personnes signalant un problème l’attribuent à leur travail, accident ou maladie (soit près de 1,7 million). Cette proportion passe à 40 % pour les problèmes du dos ou des membres.

  • Plus de 50 % des personnes signalant un problème de santé déclarent que celui-ci limite la quantité ou la nature du travail qu’elles peuvent réaliser, ou encore leurs possibilités de déplacement du domicile au travail. Les accidents de la route ou du travail ont des conséquences particulièrement fortes sur la capacité à travailler.

  • Les problèmes du dos et des membres sont les plus souvent cités (notamment par les agriculteurs et les ouvriers).

  • Un cadre sur 3 attribue ses dépressions et autres troubles psychologiques à son travail.

  • Les maladies liées au travail touchent 3,6 % des personnes (1,1 million) et seraient responsables de 14 % des problèmes de santé ou de handicap (déclaration des personnes interrogées).

     

En 2010, selon le dernier rapport de l'Agefiph, le nombre de demandeurs d’emploi handicapés a continué d’augmenter, pour atteindre 257 000 personnes inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi fin décembre, contre 250 256 en 2009. En moyenne, un demandeur d’emploi handicapé a une ancienneté d’inscription de 21 mois (contre 14 mois tous publics confondus). Dans 37 % des cas, il a 50 ans et plus. Actuellement, 21 % des établissements satisfont à leur obligation d’emploi des handicapés uniquement par la contribution (établissements dits à « quota zéro »). Un chiffre en nette diminution par rapport à 2009 (-21 points), certainement due au risque d’écoper d’une surcontribution. L’Agefiph liste enfin les actions qu’elle a menées en 2010. L’agence a ainsi procédé à près de 230 000 interventions (conseil, étude de poste, adaptation au poste...), soit 9 % de plus qu’en 2009. Ce sont ainsi près de 100 000 aides ou appuis en matière d’insertion ou de maintien dans l’emploi (+ 19 %) qui ont été fournis.

 

Pour terminer, voici l'annonce faite lors de la conférence nationale du handicap le 09/06/11 : En matière d’emploi, Nicolas Sarkozy a annoncé la création de 1.000 postes supplémentaires par an dans les entreprises adaptées pendant trois ans. « C’est un bon début », a commenté Jean-Marie Barbier, président de l’Association des paralysés de France.

 

 

Publié dans Actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Les employeurs ont l'obligation de mettre en place des procédures permettant d'accueillir les personnes handicapées et de leur fournir des bonnes conditions d'accès et de travail
Répondre
S
<br /> <br /> Je suis tombé sur votre blog aujourd'hui, ça m'a bien diverti; vous devriez écrire plus !<br />
Répondre
F
<br /> article très intéressant <br />
Répondre